Des mesures de protection discriminatoires

By in
Des mesures de protection discriminatoires

Cher Costco,

Comme citoyenne, j’ai consulté vos nouvelles directives en matière d’obligation de port du masque hier et je n’ai pas pu m’empêcher de réfléchir plus loin …

La surdité, on en parle pas souvent. Pourtant, probablement sans le savoir, vous êtes reconnus pour être les vendeurs de file des piles pour les prothèses auditives ayant les meilleurs tarifs en ville! Plus de 3 millions de Canadiens vivent actuellement avec une surdité. D’ici 2050, l’OMS évalue à plus d’une personne sur 10 qui sera au prise d’une déficience auditive.

Vous êtes clairs sur les directives : vous vous réservez le droit de renvoyer à la maison toute personne ne respectant pas les mesures discriminatoires que vous avez mis en place. Une personne qui enlève son masque dans le magasin pourra subir le même sort.

La lecture labiale est un outil très efficace lorsque nous vivons avec une surdité. Certains organismes et entreprises en font même des cours afin de s’assurer que les gens développant un problème auditif maintiennent  les acquis de communication et de compréhension des informations. Les frustrations émanant de l’incompréhension sont vives et intenses; quoi de plus frustrant que de devoir faire répéter 4 fois son interlocuteur même en mettant tous les efforts nécessaires pour comprendre ? 

Je vous laisse maintenant réfléchir à mon tour. Comment pensez-vous que les gens sourds / malentendants fréquentant votre établissement se sentiront lorsqu’ils n’auront plus accès à la lecture labiale ? Comment pensez-vous que les personnes sourdes / malentendantes se sentiront lorsqu’il sera impossible pour eux de discuter avec la personne à la caisse? 

Est-ce que vos employés obtiendront une formation pour apprendre la langue des signes québécoise afin de pallier au bris de communication que vous instaurez entre vos clients et vos employés? Est-ce que vous rendez disponible des interprètes oralistes afin d’expliquer convenablement à vos clients le montant qui sera facturé sur leur carte? 

Je ne vous blâme pas de vouloir protéger la vie de vos clients. Nous aurons exactement les mêmes problématiques lorsque les jeunes retourneront à l’école dans les prochains jours. Nous avons exactement les mêmes préoccupations qui tournent en boucle et qui ne semblent pas être entendues. 

Voici quelques pistes de solutions disponibles à mettre en place: 

  • Permettre aux employés d’enlever leur masque lorsqu’on mentionne sa surdité en respectant la distance de 2 mètres ;
  • Rappeler les stratégies de communication dans tous les établissements publics (réduire le bruit, parler moins vite, accepter d’écrire lorsque nécessaire, mettre en place de nouvelles méthodes de communication (texto, courriels);
  • L’utilisation d’une visière par les employés au lieu du masque;
  • Favoriser l’utilisation du plexiglass plutôt que le masque pour les employés afin de permettre à tous de pouvoir communiquer. 

Il est important de continuer les efforts communs pour assurer tant la sécurité que l’intégrité et l’accessibilité pour toutes et tous.

Caroll-Ann Després-Dubé, directrice générale de l’AQEPA Québec-Métro

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *